Fonds AEHMO_0xx_RM-MD - Fonds Rosanna Mazzi et Martine Dunant

Zone d'identification

Cote

AEHMO_0xx_RM-MD

Titre

Fonds Rosanna Mazzi et Martine Dunant

Date(s)

  • 1986 - 1993 (Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

6 cartons, papier

Zone du contexte

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Histoire archivistique

Les archives personnelles des deux assistantes sociales qui en quelque sorte ont été le moteur et les victimes de l’affaire nous ont été remises en 2010. Ayant terminé l’examen et le classement de ces sources, après avoir éliminé les doublons et les documents inutiles à la compréhension des faits, nous avons intégré cette documentation dans le dépôt archivistique de l’AEHMO au Cabinet des Manuscrits de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne-Dorigny. Ce fonds est aussi en lien avec celui de la Confédération romande du travail, section de Lausanne, qui est déposé dans ces mêmes archives et dont le carton XIX est intitulé «Coordination Asile 1986 à 1992». Enfin, une lettre des deux dépositaires est venue fixer les conditions d’accès au fonds.

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Le Fonds Rosanna Mazzi & Martine Dunant (RM&MD) illustre la grève de solidarité de 7 collaborateurs du secteur des requérants d’asile de la Croix-Rouge de Lausanne, qui ont protesté en septembre 1989 contre le licenciement des deux assistantes sociales, Rosanna Mazzi et Martine Dunant. Cette grève n’est que le résultat d’un conflit que l’on peut entrevoir dans les termes mêmes de la convention signée entre la Croix-Rouge de Lausanne et l’Etat de Vaud. Il s’est accentué dès 1987 avec la croissance des réfugiés et le sous-équipement devenu chronique des conditions de leur hébergement, les changements constants de personnel suscitant des remous et des tensions mal maîtrisées par l’autorité. L’arrivée de jeunes collaborateurs plus militants et le raidissement autoritaire de la direction, puis l’augmentation des frais de l’hébergement exigé des requérants, ont suffi pour suciter des protestations, des licenciements et une succession de procès qui ne se termine qu’en 1993.

Ces archives ainsi cataloguées permettent des recherches en histoire, en sciences sociales et politiques sur le thème de l’asile, car ces années-là correspondent à un seuil vers le durcissement des lois sur l’asile et le raidissement de l’opinion publique sous l’effet de la vulgarisation des thèmes de l’UDC. Un autre intérêt réside dans le rôle de la CRT dans la tournure prise par le conflit, le discours souvent très direct et idéologique de Bruno Clément heurtant la structure traditionnelle de la Croix-Rouge lausannoise, présidée au demeurant par une personnalité conventionnelle, Jean Heim. Quant aux étudiants en droit, ils trouveront dans la succession d’actions judiciaires qui va de 1989 à 1993, de quoi en expliquer les différences d’attitudes et de langages, d’en développer les enjeux sociologiques pour cerner la réalité politique.

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Pas d'accroissement prévu

Mode de classement

Le classement des archives a été fait en suivant l’ordre chronologique; elles occupent 6 cartons, chacun correspondant à une période déterminée. Chaque fourre contient plusieurs feuillets ou pages dont le nombre est en principe noté sur la couverture. Pour les identifier ou en faciliter la lecture, certains documents insérés sont encartés.

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Les consultants de ce fonds tiendront compte des directives de Rosanna Mazzi et de Martine Dunant dans leur lettre du 16 octobe 2013, qui rappellent que dans les documents apparaissent les noms de travavailleurs-euses et de requérants-es défendant leurs droits sociaux ou celui de leur hébergement ; elles précisent que « l’accès à la partie du fonds qui nomme les requérants-es d’asile (le carton 4) est soumis à l’autorisation du Comité de l’AEHMO» et elles citent l’article 28 du Code civil suisse « Celui qui subit une atteinte illicite à sa personnalité pout agir en justice pour sa protection contre toute personne qui y participe. Une atteinte est illicite, à moins qu’elle soit justifiée par le consentement de la victime, par un intérêt prépondérant privé ou public, ou par la loi. »

Conditions de reproduction

Langue des documents

  • français

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Inventaire établi par Michel Busch en 2013

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Zone des notes

Note

Cote de récolement 2017/405 à 2017/410

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés