Fonds AEHMO_CRT - Fonds Confédération romande du Travail

Zone d'identification

Cote

AEHMO_CRT

Titre

Fonds Confédération romande du Travail

Date(s)

  • 1971 - 1996 (Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

33 cartons, papier

Zone du contexte

Nom du producteur

Histoire administrative

Histoire archivistique

A la dissolution de la CRT, l'ensemble des documents du syndicat a dû être rassemblé et évacué. Quatorze cartons de déménagement ont été constitués dans l'urgence, entreposés chez l'une des secrétaires qui n'a pas pu les conserver au moment de son changement de domicile. Il a donc été entreposé chez une connaissance durant 13 ans puis donné à l'AEHMO en 2009 par ses ayants-droits. Pendant deux ans, et de manière occasionnelle, ces archives ont été dépouillées, puis classées, constituant 33 cartons.

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Ce fonds a été remis à l'AEHMO en 2009. Une lettre signée par deux anciens membres du comité de la CRT, Mme Caroline Jobin et M. Aristide Pedraza, le confirme et autorise l’Association à dépouiller ces archives, les classer et les déposer à la Bibliothèque Cantonale et Universitaire de Lausanne-Dorigny, afin de servir à la consultation des chercheurs et des étudiants de l’Unil.

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Activités syndicales, bulletins d'information. Aux archives de la section vaudoise s'ajoutent celles de la CRT romande et des groupes syndicaux où les militants vaudois collaboraient avec des représentants des autres sections.

Pour ne donner que quelques suggestions, les archives de l’organisation faîtière, la CRT romande et les textes fondateurs permettent de faire un tableau des syndicats au lendemain des évènements de 1968 et de vérifier leur capacité à prévoir, ou à contrer, les effets du néo-libéralisme avant que le terme ne devienne couramment utilisé. Il faudrait également évoquer quelques personnalités intéressantes comme Jean-Marc Denervaud à Genève ou Bruno Clément à Lausanne.

Les cartons contenant les actions des syndicats spécialisés offrent des sujets : les actions pour le droit de s’asseoir dans les grands magasins, le groupement des chauffeurs de taxis, la défense des gérants des kiosques loués ou achalandés par Naville, les initiatives de la commission féminine pour lutter contre le hacèlement sexuel… Dans le carton 26 la pétition pour un affichage libre, lancée dans la succession du mouvement Lôzane bouge, et les affaires judicaires qui en découlent, représente un sujet d’étude, en complétant la documentation aux archives de la Ville…
Les rapports de forces créés par la CRT dans les entreprises ou les institutions, la contestation de la paix du travail, les grèves, celle du Levant, celle de la Croix-Rouge lausannoise, peuvent aussi être traitée sur la base de ces archives et en exploitant l’inventaire de la documentation.

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

De très nombreux doublons, de petits notes manuscrites souvent illisibles, des documents épars ou des fragments de textes difficilement rattachables à des catégories ont été supprimés. Les documents financiers, mal conservés, ont été abandonnés. N’est conservée que la liste des membres au moment de la dissolution de la CRT-VD et un choix des lettres de démissions sollicitées par le secrétaire du fait de la faillite. C’est encore un choix de lettres qui a été retenu pour illustrer les nombreuses pétitions, les soutiens accordés, les collections de signatures solidaires pour défendre un travailleur licencié ou pour réclamer une commission du personnel. C’est aussi une protection de la sphère privée qui a entraîné l’abandon des défenses individuelles, sauf quelques exceptions, et ne garder que les défenses collectives pour souligner la fréquence des comparutions de la CRT à l’Office de conciliation, au Tribunal des Prud’hommes ou au Tribunal cantonal.

Ont été distinguées les archives concernant la CRT romande et la CRT vaudoises. Celles de l’organistion faîtière, en général plus exhaustives, mieux conservées en tout cas jusqu’aux années 90, occupent les premiers cartons. La cote CRT1 indique les convocations et les PV des assemblées et des comités jusqu’à la refonte des statuts de 1982. S’ajoutent quelques documents signalés pour leur intérêt dans l’inventaire général. La cote CRT2 traite les interventions dorénavant plus réduites de l’organisation romande, les comités élargis et les conférences des secrétaires.

Les cartons 6, 7 et 8 sont consacrés aux structures de la section vaudoise (CRT3), au fichier des membres et aux démissions au moment de la dissolution de 1996 (CRT4), aux activités de la Commission juridique et à quelques défenses individuelles (CRT5).

Avec la CRT6 on revient sur l’origine syndicalo-chrétienne du groupe de formation, puis on mesure l’affirmation des sections, les dernières fourres de la cote appartenant aux archives vaudoises. Suivent ensuite, de la cote CRT7 à CRT14, les différents syndicats ou groupes spécifiques, le secrétariat d’action interprofessionnelle (SAI), le syndicat des employés d’institution sociale (SEIS), le syndicat romand des employés du livre (SREL), le syndicat des travailleurs en hôtellerie (STH), le syndicat des employés de magasin (SEM), l’organisation des chauffeurs de taxis, la défense des services publics et la commission féminine. Ces 9 cartons montrent bien l’originalité de la CRT où l’essentiel de l’initiative vient des organisations de base et le syndicat n’intervient que quand un conflit éclate et à l’heure des négociations. Malheureusement ces archives sont bien incomplètes, ne relevant le plus souvent que l’action la plus spectaculaire, dévoilant ainsi la faiblesse administrative ou financière du syndicat qui, s’il obtient des résultats devant un office de conciliation et quelques articles dans la presse, ne dispose pas d’une équipe capable de durer avec le temps.

Ces mêmes constatations peuvent être reprises à propos des cartons 19 et 20, consacrés à l’asile (CRT15). Il faut souligner la précocité des militants CRT à s’intéresser à la condition des requérants d’asile. L’éclatement d’une grève en 1989 entraîne la division des militants et le départ ultérieur du secrétaire, Bruno Clément ayant été contraint d’y mettre fin contre son consentement intérieur et sans doute faute de moyens financiers.

La cote CRT 16, 17 et 18 témoignent des conflits collectifs et des négociations survenues dans des institutions éducatives, dans des hôpitaux et des cliniques privées. Le carton25 s’occupe des négociations intervenues dans la convention collective de l’Ecole sociale et pédagogique et lors du changement de statut du Centre de loisir de Lausanne (CRT19). Dans ces différentes actions la CRT collabore étroitement avec le SSP, syndicat qui a connu une évolution idéologique semblable et qui dispose de moyens plus solides pour soutenir ses entreprises et ses luttes.

Les deux cartons 26 et 27 regroupent des actions politiques diverses (CRT20), allant du soutien à une initiative des syndicats chrétiens contre les licenciements à des opérations plus symboliques, comme la lutte pour un affichage culturel ou politique, libre et gratuit à Lausanne, ou comme la création d’un collectif Elisa, mon amour chargé de dénoncer l’hypocrisie des mesures pour durcir la législation sur l’asile. On y retrouve l’inventivité et l’humour des militants CRT, mais on est aussi déçu de la modestie des archives conservées.

Reste la bibliothèque qui occupaient 2 cartons de déménagement et se réduit à 6 cartons d’archives, car ont été éliminés les dictionnaires, les codes juridiques, les textes politiques que l’on retrouve à la BCU, pour ne garder qu’un choix de conventions collectives, quelques ouvrages consacrés à la politique sociale, le Bulletin d’information de la CRT, puis Echos de la CRT et l’organe de la CRT-VD Inter-Lutte. Toutes ces collections sont malheureusement très incomplètes. Enfin furent gardés les numéros d’aujourd’hui et d’autres publications de la CFDT qui représentait plus ou moins le modèle des syndicats CRT.

Accroissements

Pas d'accroissement prévu.

Mode de classement

Le classement du secrétariat syndical a été conservé.

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Libre avec autorisation de l'AEHMO.

Conditions de reproduction

Langue des documents

  • français

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Inventaire papier réalisé par Michel Busch en novembre 2011.

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Un fonds important d'archives de la CRT est conservé aux Archives cantonales jurassiennes (en cours de traitement, 2017).

Descriptions associées

Zone des notes

Note

Cote de récolement 2017/168 à 2017/200

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés